Bonjour!

Merci pour vos excellentes suggestions, elles sont en fait déjà à l’étude au niveau européen.

Le principe que vous proposez est en effet très proche de celui du projet pilote européen STORK (https://www.eid-stork.eu/ et https://www.eid-stork2.eu) auquel participe le Luxembourg. Dans STORK, un citoyen peut utiliser sa carte eID pour accéder à des informations le concernant dans différentes bases de données, puis utiliser ces informations avec différents services en ligne dans toute l’Europe. La transparence est garantie en demandant à chaque fois au citoyen d’autoriser explicitement le partage de certaines de ses données personnelles avec un tiers. Le scénario « eSanté » que vous évoquez est justement un des cas d’utilisation de STORK2 actuellement testé (voir STORK2 WP5.4 eHealth), avec en plus la possibilité pour le patient et le médecin de résider dans des Etats Membres différents.

Pour information, un des intérêts de stocker des données (telle que l’adresse de résidence) sur la carte d’identité est de pouvoir contrôler ces données entièrement « offline », c’est-à-dire en l’absence de toute connexion réseau. L’accès à ces données est protégé et leur lecture nécessite des lecteurs spéciaux.

Salutations distinguées,

L'équipe de http://www.vosidees.lu

Commentaires (2)

Bonjour!

Merci pour vos excellentes suggestions, elles sont en fait déjà à l’étude au niveau européen.

Le principe que vous proposez est en effet très proche de celui du projet pilote européen STORK (https://www.eid-stork.eu/ et https://www.eid-stork2.eu) auquel participe le Luxembourg. Dans STORK, un citoyen peut utiliser sa carte eID pour accéder à des informations le concernant dans différentes bases de données, puis utiliser ces informations avec différents services en ligne dans toute l’Europe. La transparence est garantie en demandant à chaque fois au citoyen d’autoriser explicitement le partage de certaines de ses données personnelles avec un tiers. Le scénario « eSanté » que vous évoquez est justement un des cas d’utilisation de STORK2 actuellement testé (voir STORK2 WP5.4 eHealth), avec en plus la possibilité pour le patient et le médecin de résider dans des Etats Membres différents.

Pour information, un des intérêts de stocker des données (telle que l’adresse de résidence) sur la carte d’identité est de pouvoir contrôler ces données entièrement « offline », c’est-à-dire en l’absence de toute connexion réseau. L’accès à ces données est protégé et leur lecture nécessite des lecteurs spéciaux.

Salutations distinguées,

L'équipe de http://www.vosidees.lu

Djebar H.
Djebar H.

Djebar H.

Niveau
0
Score
8

Bref STORK2 permettra de centraliser la gestion des autorisations d'accès (et en particulier la révocation ?) à des tiers ("tiers de confiance") à des données personnelles ... un dépot sécurisé de certificats ...

Renow